La CEFDG (Commission d’Évaluation des Formations et Diplômes de Gestion) est l’unique instance nationale d’évaluation compétente pour évaluer la qualité des formations des écoles de management privées et consulaires.

Elle a été créée, auprès des ministres chargés de l’enseignement supérieur, de l’industrie et du commerce, par décret n°2001-295 du 4 avril 2001 modifié. Elle est placée sous la double tutelle du ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche et du ministère de l’économie, des finances et de la souveraineté industrielle et numérique.

Elle émet des avis sur la qualité des formations des écoles de management qu’elle transmet au ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche (MESR) pour leur donner l’autorisation de délivrer des diplômes revêtus du visa de l’État et/ou conférant grade de licence ou master. Le visa et le grade attestent de la qualité des formations et engagent les écoles dans une démarche d’amélioration continue.

Mathilde GOLLETY

Présidente de la CEFDG et professeur à l’université Paris Panthéon-Assas.

La présidente de la CEFDG, issue du monde universitaire, est nommée par le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche pour une durée de 4 ans renouvelable une fois.

Membre de la CEFDG depuis juin 2020, je suis très honorée de la mission que m’a confiée la directrice générale de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’insertion professionnelle, en me demandant d’assurer la présidence de la commission. Et c’est avec enthousiasme que je l’accepte, convaincue que les chantiers à mener en son sein sont à la fois utiles, nécessaires et exaltants.

La Commission d’Évaluation des Formations et Diplômes de Gestion (CEFDG) a été créée en 2001 en vue de la reconnaissance de la qualité des formations dispensées par les écoles de management privées et consulaires. En tant que membre de la commission pendant 6 mois, j’ai pu apprécier le professionnalisme de l’ensemble des membres de la commission et la rigueur avec laquelle chacun évalue, bénévolement, les dossiers dont il a la charge. Je salue ici le travail de mes prédécesseurs Jean-Pierre Helfer, Frank Bournois, Véronique Chanut et Carole Godard qui, au fil des ans, ont su impulser et faire évoluer la dynamique du travail d’évaluation, fondée sur des valeurs, pour le coup constantes, d’éthique, d’équité et de bienveillance.

La CEFDG est une instance importante au sein du ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche au moins à deux titres :

  1. En proposant le grade et/ou le visa de Master aux programmes de formation en 5 ans et plus récemment, celui de licence aux programmes Bachelor développés par les écoles à partir de 2021, elle joue le rôle de tiers de confiance auprès des familles en leur garantissant un niveau de qualité pour des formations dans lesquelles elles ont choisi d’investir pour leurs enfants.
  2. En travaillant à l’évolution constante du référentiel d’évaluation, la commission a pour ambition d’accompagner les écoles dans leur développement, selon les axes et la politique définis par le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche. Le travail approfondi réalisé par les membres de la commission, après une visite sur le terrain à la rencontre des acteurs majeurs des programmes de formation, donne ainsi lieu à des avis détaillés, mettant en lumière les points forts, les points de vigilance et les recommandations préconisées par la commission.

Avec les membres de la commission, je souhaite m’inscrire dans la lignée de ce qui a été bâti ces dernières années en reprenant à la fois les méthodes de travail et de fonctionnement de la commission, dans le respect des valeurs qui la caractérisent.

Toutefois, la vitesse avec laquelle notre monde évolue met en lumière l’impérieuse nécessité qui s’impose à nous et nous conduit à nous adapter pour faire face à l’inconnu. La pandémie que nous traversons est, à ce titre, un bon révélateur de la capacité des écoles à réagir pour continuer d’assurer leur mission de formation auprès des étudiants. À ce titre, il me semble que si la vocation de la commission est d’évaluer la qualité des écoles grâce à des critères d’excellence académique, elle doit aussi s’interroger sur de nouveaux critères liés à l’impact managérial, environnemental et sociétal de ces mêmes écoles.

Voici de nouveaux défis, porteurs d’avenir, à relever pour la commission ! Et je suis certaine que d’autres verront le jour dans les mois à venir et mobiliseront l’énergie de l’ensemble des membres de la commission, engagés à mes côtés pour que ce travail d’évaluation, réalisé dans un climat de confiance, soit toujours compris par les écoles et au service d’une employabilité toujours plus grande pour nos étudiants.

Janvier 2021

Mathilde Gollety
Professeur des Universités
Présidente de la CEFDG

Étapes clés

Les missions de la commission

La CEFDG contribue à :

Évaluer la qualité

…et mieux former les talents de demain pour une plus grande compétitivité des organisations françaises.

Assurer la bonne adéquation

…entre les formations et les besoins actuels et futurs de notre économie

Garantir une meilleure lisibilité

… du marché pour les étudiants et les familles.

La commission évalue les formations supérieures de commerce et de gestion ainsi que les diplômes qui les sanctionnent. Elle formule des avis et des recommandations sur la base desquels l’autorisation de délivrer des diplômes avec des labels de qualité (visa et/ou grade licence ou master) fait l’objet d’une décision du ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche (deux arrêtés sont publiés chaque année).

Elle est par ailleurs consultée pour éclairer le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche sur des chantiers stratégiques pour l’enseignement supérieur privé (à titre d’exemples : l’engagement des acteurs de l’enseignement supérieur privé dans la formation des jeunes aux enjeux de Développement Durable et de Transition, l’évaluation de la qualité dans les formations majoritairement en ligne, la régulation par l’État du marché de l’enseignement supérieur privé). Elle constitue pour ce faire des groupes de travail ad hoc, fait évoluer en conséquence ses outils d’évaluation et peut être amenée à soumettre des propositions à la directrice générale de l’enseignement supérieur.

Textes réglementaires :

Décret n°2001-295 du 4 avril 2001 portant création de la commission d’évaluation des formations et diplômes de gestion

Arrêté du 8 mars 2001 relatif aux diplômes délivrés par les établissements d’enseignement supérieur technique privés et consulaires reconnus par l’Etat

Arrêté du 27 janvier 2020 relatif au cahier des charges des grades universitaires de licence et de master

Bulletin Officiel spécial n°1 du 6 avril 2023

Composition de la CEFDG :

La commission compte :

  • des représentants des écoles de commerce, nommés sur proposition de la CDEFM – Conférence des Directeurs des Écoles Françaises de Management) et du Ministère chargé de l’économie ;
  • des universitaires spécialisés en sciences de gestion nommés sur proposition de France Universités et du MESR ;
  • des représentants des milieux économiques et sociaux nommés sur proposition de la CCI France, du Conseil économique, social et environnemental (CESE), des organisations professionnelles d’employeurs représentatives, des organisations syndicales de salariés représentatives ;
  • des personnalités qualifiées, nommées par le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche et le ministère de l’économie, des finances et de la souveraineté industrielle et numérique.

La durée du mandat est de quatre ans et renouvelable une seule fois. Le renouvellement des membres s’effectue par moitié tous les deux ans.

Au titre des représentants des milieux économiques :

Sur proposition de CCI France

Brigitte GOTTI

Mme Brigitte GOTTI

Membre de la CCI Paris Île-de-France

M. Thomas JEANJEAN

Directeur général adjoint de la CCI Paris Île-de-France

Sur proposition du Conseil économique, social et environnemental

M. Didier KLING

Membre du CESE

Mme Julia GRIMAULT

Membre du CESE

Sur proposition des organisations professionnelles d’employeur représentatives

Mme Céline SCHWEBEL

Nommée sur proposition de la CPME

M. Pierre COURBEBAISSE

Coprésident de la commission Éducation-Formation-Compétences du MEDEF, nommé sur proposition du MEDEF

Sur proposition des organisations syndicales de salariés représentatives

M. William LIS

Ingénieur chargé de missions à la CPAM des Pyrénées Orientales, nommé sur proposition de l’UGICT-CGT

Mme Marie-José SCOTTO

Enseignant-chercheur, nommée sur proposition de la CFE-CGC

M. Jean-Jacques GAY

Consultant en développement personnel à l’APEC, nommé sur proposition de la CFDT

M. Nicolas FAINTRENIE

Responsable des politiques de branches professionnelles, nommé sur proposition de la FEC-FO

M. Jacques CHRISSOS

Professeur à l’EDHEC, nommé sur proposition de la CFTC

Au titre des enseignants de statut universitaire (dans le domaine du commerce et de la gestion) :

Sur proposition de la Conférence des présidents d’université

Mme Isabelle SUEUR

Professeur des universités à La Rochelle Université

M. Christian ROBLEDO

Professeur des universités à l’université d’Angers

M. Philippe ODOU

Professeur des universités à l’université Reims Champagne-Ardennes

Sur proposition du ministre chargé de l’enseignement supérieur

Au titre des représentants des écoles et formations privées et consulaires de commerce et de gestion :

Mme Mathilde GOLLETY

Professeur des universités à l’université Paris Panthéon-Assas – présidente de la commission

Mme Aline SCOUARNEC

Professeur des universités à l’université de Caen

M. Jérôme MERIC

Professeur des universités à l’IAE de Poitiers, université de Poitiers

Sur proposition de la Conférence des grandes écoles

M. Francis BECARD

Directeur général du groupe Y SCHOOLS

Mme Alice GUILHON

Directrice générale de SKEMA Business School

M. Jean CHARROIN

Directeur général de l’ESSCA

Sur proposition conjointe des ministres chargés du commerce et de l’industrie

M. Vincenzo ESPOSITO VINZI

Directeur général de l’ESSEC

M. Philippe TASSI

Ancien directeur général adjoint de Médiamétrie

M. Marc VANHUELE

Professeur à HEC,
Ancien directeur des programmes pré-expérience

Au titre des personnalités qualifiées :

Sur proposition du ministre chargé de l’enseignement supérieur

M. Thierry FOUQUE

Professeur des universités à l’Université Paris Nanterre

M. François ACQUATELLA

Maître de conférences à l’université Paris Dauphine – PSL

Sur proposition conjointe des ministres chargés du commerce et de l’industrie

Mme Andréa MICHEAUX

Professeur émérite à l’Institut Mines-Télécom Business School

Mme Samia GHOZLANE

Directrice de La Grande Ecole du Numérique

Équipe permanente

L’équipe permanente de la CEFDG est actuellement composée d’une directrice déléguée et de 3 chargés d’études.

Mme Emilie VERANY

Directrice déléguée

Mme Houda BELLIAT

Chargée d’études

Mme Clémentine DIEMUNSCH

Chargée d’études

M. Anthony GLAISE

Chargé d’études

Bilan d’activités

En 2022 – 2023 :

57 diplômes évalués dont 13 nouveaux diplômes

36 écoles auditionnées

50 avis favorables, 5 avis défavorables, 2 avis partiellement favorables

Répartition des avis favorables

17 diplômes visés

8 diplômes conférant le grade de licence

23 diplômes conférant le grade de master

63 écoles proposent 167 diplômes reconnus par le MESR (visés et/ou gradés) :

167 diplômes
62 diplômes bac +3
13 diplômes bac +4
92 diplômes bac +5

Processus d’évaluation

1. ÉVALUER

La formation présentée par l’école fait l’objet d’une analyse par deux rapporteurs.

2. AUDITIONNER

L’école présente son dossier en commission plénière.

3. ÉCHANGER

Les membres de la commission échangent sur les points forts, les points de vigilance et proposent des recommandations à l’école pour la formation évaluée.

4. DÉCIDER

La commission émet un avis sur chaque formation évaluée et le transmet à l’école et au ministère.